Warning: file_get_contents(/tmp/sess_c5fa06faa204a9f4959adc9eb5): failed to open stream: No such file or directory in /services/webpages/p/e/peregrine-foundation.ca/public/general.inc(1) : runtime-created function on line 126
The Canadian Peregrine Foundation - Endangered Species Bulletin

The Canadian Peregrine Foundation


Motorists are urged to drive carefully to avoid deer

April 30, 2001 - Manotick. People driving in the Ottawa area are advised to be extra cautious while driving this spring and early summer especially at dawn and dusk, to avoid accidents involving white-tailed deer. "Statistics indicate that the number of deer injured or killed by motorists in the Ottawa area is doubling every four years. By slowing down, increasing the distance between you and the car in front and by being more vigilant, some of these accidents may be avoided", says Michael Rosen of the Ottawa Stewardship Council.

A 2000 study concluded that deer populations are rising because of: mild winters, a decline in natural predators and hunting, and improved habitat. Ottawa residents profit from this increase by being able to see more deer; however, there are downsides as well. In addition to the increase in accidents, browsing damage is occurring on natural vegetation and farmers are reporting increased crop losses. Development pressures are seeing more infrastructure and people occupying deer habitat, so it's no wonder that more conflict with deer is occurring.

The nine most hazardous sections of roadway for deer collisions in Ottawa, based on 1989-1997 data, starting with the most hazardous are:

* Carling Ave. (Range Rd-Lot Line 5NE),
* March Rd. (Carling-Klondike),
* #416 (Fallowfield-Huntclub), #417 (Eagleson-Moodie),
* Dunrobin Rd. (Lillian-Murphy),
* #417 (#7-Eagleson),
* March Rd. (Dunrobin-2nd Line),
* #417 (#7-Eagleson) and
* #416 (Bankfield to Fallowfield).

The late spring-early summer period is the second most hazardous time (after fall) with regards to accidents with deer. There are a number of techniques that people can use to reduce conflicts with deer. For farmers, the use of non-lethal repellants and fencing can be an option. For homeowners and for those who plan roadside plantings, using tree, shrub and herb species which deer do not prefer is a good idea. In the outdoors, leaving fawns alone when they are discovered lying down in fields or forested areas is always the right approach  - the mother (doe) will return.

For motorists, although there are some products available to alert roadside deer, however slowing down and being careful is the best approach.  The Ottawa Stewardship Council, a volunteer group is dedicated to promoting good environmental practices and its Living With Deer program. It encourages landowners, residents and agencies to be involved. The Council receives support from the Ontario Ministry of Natural Resources. For more information on the Council please contact www.ontariostewardship.org/ottawa

For further information contact: 
Michael Rosen, Stewardship Coordinator,
Ottawa Stewardship Council at:  
(613) 692-0014

 

Les automobilistes sont priés de conduire prudemment pour éviter les chevreuils

Manotick, le 30 avril, 2001 - Nous demandons aux automobilistes d'être encore plus vigilants durant cette saison-ci et au début de l'été, en particulier à l'aurore et à la brunante, afin d'éviter les collisions avec les chevreuils (cerf de Virginie).  Michael Rosen, du Conseil de l'intendance environnementale d'Ottawa déclare que « les statistiques démontrent clairement que le nombre de chevreuils blessés ou tués par les automobilistes double à tous les quatre ans.»  De plus, il affirme que «plusieurs de ces accidents peuvent être évités en ralentissant ou en étant plus vigilant».

Selon une étude faite l'année dernière, les hivers doux, une diminution du nombre de prédateurs naturels et de chasseurs ainsi que des habitats plus sains ont entraîné une augmentation des populations de chevreuils.  Les résidents d'Ottawa sont bien heureux de pouvoir les admirer mais les désavantages de cette augmentation sont nombreux.  Il y a de plus en plus de collisions, le broutage cause beaucoup de dommages à la végétation naturelle et les fermiers signalent une hausse des pertes de récoltes.  Les pressions d'expansion urbaine font en sorte que les humains et leur infrastructure empiètent de plus en plus sur l'habitat du chevreuil.  Conséquemment, il n'est pas étonnant de constater une croissance de conflits avec ces animaux.

Les donnés accumulées entre 1989 et 1997 signalent les neufs secteurs les plus dangereux pour les collisions avec des chevreuils. Ils sont listés en ordre décroissant, commençant par le plus hasardeux :

* Avenue Carling (ch. Range - concession 5 NE)
* Chemin March (Carling - Klondike)
* Autoroute 416 (Fallowfield - Huntclub)
* Autoroute 417 (Eagleson - Moodie)
* Ch. Dunrobin (Lillian - Murphy)
* Autoroute 417 (route 7-Eagleson)
* Chemin March (Dunrobin-2e ligne)
* Autoroute 417 (route 7 - Eagleson)
* Autoroute 416 (entre Bankfield et Fallowfield)

L'automne est la saison où il y a le plus de collisions avec les chevreuils et la période entre la fin du printemps et le début de l'été est considérée comme la deuxième plus dangereuse. Il y a plusieurs façons d'éviter les conflits avec les chevreuils.  Les fermiers peuvent se servir d'un répulsif non létal et ériger des clôtures.  Les propriétaires de maison et ceux qui plantent de la végétation le long des chemins peuvent planter des arbres, des arbustes et des sortes d'herbes qui déplaisent aux chevreuils.  Les randonneurs doivent éviter d'incommoder les faons (petits) trouvés couchés dans les champs ou boisés car la biche (mère) n'est jamais très loin. Finalement, les automobilistes doivent ralentir et être vigilants. 

Les membres du Conseil de l'intendance environnementale d'Ottawa, des bénévoles dédiés à encourager les bonnes pratiques environnementales, s'engagent à promouvoir leur programme Cohabiter avec les chevreuils et à inciter les propriétaires, résidents et agences à s'engager dans la cause environnementale. Le Conseil est appuyé par le ministère richesses naturelles de l'Ontario. Pour plus d'information concernent le Conseil consultez www.ontariostewardship.org/ottawa

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec :
Michael Rosen, Coordinateur de l'intendance environnementale d'Ottawa à
(613) 692-0014.

Return to the Bulletin

RETURN TO COMPLETE SITE INDEX


© Canadian Peregrine Foundation